La genèse d’Aerotech – Structurer et développer la filière aéronautique de la France de L’Océan Indien

La genèse d’Aerotech – Structurer et développer la filière aéronautique de la France de L’Océan Indien

Retour sur la genèse d’Aerotech : depuis 2013, Elan est mobilisé sur une succession d’études et de missions qui conduisent au développement d’un pôle aéronautique et aérien en plein coeur de l’océan Indien.

Un travail mené depuis 8 ans

L’étude débutée en 2013 pour le compte de la Société Aéroportuaire de l’Aéroport Roland Garros (SAARG), consistant au positionnement stratégique et à la valorisation de son patrimoine, nous a conduit à poser les bases d’un schéma de composition du domaine aéroportuaire avec identification des enjeux de structuration de la filière française (par rapport à l’Europe) de l’aérien et aéronautique dans l’océan Indien.
En 2014/2015, toujours pour le compte de la SAARG, Elan est missionné pour réaliser une étude de faisabilité d’un Pôle de maintenance ayant conduit à poser la pertinence de créer un Pôle aéronautique associant le volet civil et militaire.
De 2016 à 2018, Elan accompagne encore la SAARG sur l’ancrage territorial de la filière pour mobiliser acteurs publics et les acteurs privés.
De 2018 à 2019, le groupe Elan permet la définition d’une feuille de route opérationnelle de la mise en œuvre de la filière aéronautique à La Réunion avec l’accompagnement de la création de l’association Aerotech-oi avec mise en œuvre d’une gouvernance et mobilisation des financements.
Depuis 2020, le groupe Elan est l’assistant à maîtrise d’ouvrage de mise en œuvre des projets Aerotech :
  • Aerocampus – Campus métiers et formations
  • CEED@Cambaie – Starter du PÔLE URBAN AIR MOBILITY
  • CFPS@Roland Garros – Centre Formation Pompier Sécurité aéronavale
  • Destination spatiale & scientifique Pierrefonds – Un starter OASIS-EUROHAB
  • Pôle compétences métiers aériens – pilotage, PNC
  • CARMA – Pôle compétences recyclage & maintenance
  • Campus Métiers & qualification – lien pôle maintenance & recyclage
  • Plateforme dépistage et gestion risques sanitaires et aérien – Run Cov…

 

Le Cube - visuel avant/après

ET POUR LA SUITE ?

Plus d’information sur le site aerotech-run-oi.re

Inspira Lab, plateforme d’immobilier et de services innovante

Inspira Lab, plateforme d’immobilier et de services innovante

Le Groupe Elan a été mandaté courant 2017 par INSPIRA, Syndicat Mixte de la Zone Industrialo-Portuaire de Salaise/Sablons, pour une mission d’élaboration du mix-marketing et ses déclinaisons en actions visant la mise sur le marché de l’offre Inspira en 06/2018.

DECLINAISON EN ACTIONS VISANT LA MISE SUR LE MARCHE DE L’OFFRE INSPIRA

Nous avons construit avec lui une démarche partenariale permettant de requestionner le positionnement d’INSPIRA et la stratégie de programmation de l’espace et au-delà la trajectoire de tout un territoire autour des nouveaux enjeux de développement économique :

  • Renforcer la communication autour des rôles du syndicat mixte : connecteur, médiateur, conducteur et accompagnateur
  • Créer une communauté autour d’une culture/destination
  • Informer et construire un discours pour le réseau de distribution (SM, CCI, agence de développement) et les ambassadeurs
  • Soutenir l’ancrage local
  • Développer une offre immobilière adaptée aux différents stades de développement des entreprises cibles
  • Créer une plateforme mutualisée de services à l’innovation industrielle et accompagnement de projets collaboratifs
  • Déployer une offre de services adaptée

Un accompagnement sur mesure, agile et ouvrant de nouveaux champs de réflexion avec conception, programmation et dimensionnement d’INSPIRA LAB, une plateforme d’immobilier et de services.

LES AMBITIONS D’INSPIRA LAB

Le foncier commercialisé aux nouvelles activités sur INSPIRA, 88 ha, et les entreprises actuelles nourrissent cette trajectoire immobilière et de services, et réciproquement, la trajectoire porte les ambitions et la valeur ajoutée à l’offre INSPIRA. En soutien de la trajectoire d’INSPIRA, c’est donc une trajectoire d’un parcours immobilier y intégrant les principes d’agilité et de pragmatisme, dans une véritable stratégie d’offre.

Le projet d’immobilier d’entreprise INSPIRA LAB est élaboré en prenant en compte une vision stratégique à long terme du développement de l’espace INSPIRA : un living lab grandeur nature. Il s’agit de la première étape d’une démarche en trois temps qui a pour objectif de construire une trajectoire immobilière et de services qui rendra plus attractif le foncier INSPIRA.

Le Cube - visuel avant/après
  • Une trajectoire de développement qui réponde aux objectifs de parcours résidentiel des entreprises avec une plateforme de services mutualisée et adaptée aux 5 stades de progression (préincubation, incubation, création, développement, croissance)
  • Un dimensionnement intégrant des principes d’agilité et de pragmatisme
  • Un positionnement géographique en cohérence avec le positionnement de la Maison de Projet et permettant d’assurer un parcours résidentiel continu

ET POUR LA SUITE ?

Le projet d’aménagement du site sera structuré suivant deux axes :

  • Un premier axe piéton Est/Ouest déjà existant et matérialisé par la circulation de desserte de la maison de projet.
  • Un deuxième axe piéton à créer du Sud au Nord, de la voirie publique au fond de la parcelle. Il sera l’axe structurant de l’ensemble des projets immobiliers du foncier dédié à l’opération.

Ce premier axe met en relation la maison de projet au nouveau projet INSPIRA LAB.

Le second axe structure le parcours des entreprises dans le temps : d’INSPIRA LAB au foncier dédié à l’immobilier dédié dans une temporalité ultérieure.

Le tout permettra de débloquer 800 à 1200 m² de surface de plancher d’immobilier et de services sur une parcelle de 10 700 m² aménageable en 3 temps.

Un appel à projet a été passé début 2021, aspirant à une remise des offres définitives fin juin 2021. Plus d’information sur le site https://www.espace-inspira.fr/

Extrait de la lettre de recommandation réalisée par Jean-Pierre Barbier, président d’Inspira :

Nous avons construit avec le Groupe Elan, une démarche partenariale permettant de requestionner le positionnement d’Inspira, la stratégie de programmation de l’espace, et au-delà, la trajectoire de tout un territoire autour des nouveaux enjeux de développement économique en termes de filières à privilégier et de services à développer. Un accompagnement sur mesure, agile et ouvrant de nouveaux champs de réflexion avec conception, programmation et dimensionnement d’Inspira Lab, une offre d’immobilier et de services.
Pour ces raisons, nous avons été totalement satisfaits par la réalisation de cette mission d’AMO au long court, qui a répondu aux besoins du syndicat mixte et de ses partenaires, le Groupe Elan sachant faire preuve d’écoute, d’agilité, de créativité et de dynamique prospective apportant de vraies valeurs ajoutées.

Coût du logement social à la Réunion

Coût du logement social à la Réunion

Conférence de presse du mercredi 31 mars 2021

Le mercredi 31/03/2021, une conférence de presse sur l’étude du logement social à la Réunion s’est déroulée avec Elan, La CAPEB, la Chambre des Métiers et de l’Agriculture ainsi que la région Réunion.

Les objectifs de l’étude lancée en mars 2018 :

  • Appréhender de manière claire et approfondie la formation des prix dans le secteur du logement social entre bailleurs sociaux et entreprises de construction.
  • Faire émerger des solutions et des outils permettant aux entreprises et aux artisans du bâtiment de pratiquer des prix justes les maintenant dans une saine compétition économique et commerciale : déterminer les leviers permettant de pérenniser un modèle économique viable et « gagnant-gagnant » entre bailleurs sociaux et entreprises du BTP.

 

Le Cube - visuel avant/après
Le Cube - visuel avant/après

Les conclusions tirées de l’étude

  • La construction de logements sociaux est un enjeu social et économique crucial à double titre : d’une part, en raison d’une forte demande et d’autre part, des nombreux emplois et acteurs économiques dépendants de ce secteur.
  • Le contexte concurrentiel, dans un marché en tension du fait d’une production de logements en forte baisse, ne permet pas de dégager des prix à la hauteur de la réalité des coûts de revient, ce qui fragilise les entreprises de construction et notamment les TPE et artisans. Et ce d’autant, que la part croissance des études et du foncier dans le coûtentre 20 à 40% du coût total – contribue à diminuer de manière significative la part dédiée aux travaux, qui devient une variable d’ajustement, à cout d’opération fixe.
  • Le coût de construction total par logement reste constant quelques soient les situations géographiques (Hauts, Mi-pentes, Littoral), pour les raisons suivantes :
    • La tension foncière est particulièrement accrue pour les opérations engagées sur le littoral et les mi-pentes, où la densification du littoral et des mi-pentes a un impact sur le coût de la charge foncière.
    • Les opérations des Hauts, comparativement moins impactées par le coût du foncier, sont cependant plus impactées par le coût des études plus conséquent dans les Hauts que dans les mi-pentes et le littoral, en raison notamment de topographies contraignantes.
  • A noter également que le process de mise en oeuvre d’une opération de logement social (hors VEFA), conduit à définir son plan de financement, alors que les coûts définitifs de construction ne sont pas encore connus; ce qui dans le contexte ci- avant explicité, pose de manière récurrente des problèmes pour rentrer dans le budget défini.
  • Avant l’expérimentation engagée dans le cadre de cette mission, aucun sous détail de prix n’avait été demandée pour des opérations de logement social, contrairement aux pratiques pour les constructions d’infrastructures, permettant ainsi de comprendre la décomposition des prix et d’identifier les possibles origines « des offres anormalement basses ».

Les suites à donner et les préconisations

  1. Contractualiser les plans de financement après l’évaluation des coûts de construction, sur la base de prix de référence, en cohérence avec la réalité des configurations de travaux à réaliser, assurant ainsi aux entreprises de la construction et notamment les artisans d’être rétribuées en tenant compte de la réalité des coûts de revient.
  2. Pour les opérations des Hauts, définir une meilleure productivité des études et proposer des modes constructifs adaptés pour produire plus rapidement, moins cher et de manière plus durable.
  3. Pour les projets dans la zone littorale et des mi pentes, s’assurer d’un niveau de densité des projets en cohérence avec le poids de la charge foncière.
  4. Proposer un processus de construction d’une grille de sous-détail de prix, afin
    d’appréhender la réalité du coût de revient, établie en référence à la chaîne de production des artisans et non pas à partir du marché ou du budget restant à allouer à la construction !
  5. Pérenniser la démarche d’analyse des SDP par la mise en place des 7 recommandations sur les sous détails de prix (cf page 15 doc de synthèse ci-dessous) afin d’apporter plus de transparence pour la formation des prix au bénéfice des maitres d’ouvrage et des entreprises, et d’alimenter ainsi l’observatoire des prix de la construction du logement social (CF PLOM 2021 – 2022 AXE 3 mesures 3.1.1)
Le Cube, la Plateforme immobilière et de services dédiés à l’Innovation

Le Cube, la Plateforme immobilière et de services dédiés à l’Innovation

Déjà deux bâtiments montés fin mars 2021 !

Déjà 2 bâtiments sur 4 achevés en superstructures et démarrage des corps d’état architecturaux en moins de 3 mois : un succès pour ce procédé de construction innovant panneau double face autoportante résistance cyclonique, conçu et piloté par le Groupe ELAN.

Un chantier express, 17 entreprises, une ruche d’innovations pour ces 4000m² aménagés sur 8 mois.
Modularité, innovation, ancrage territorial autour d’une Coopérative d’artisans mobilisés pour réaliser ce chantier.

Le Cube - visuel avant/après

LE CUBE > LE GROUPE ELAN, mandataire groupement APPOLONIA- ACCOMPAGNE LE PARI DE 3 INNOVATIONS :

TECHNOLOGIQUE, CONTRACTUELLE ET SOCIO ECONOMIQUE

 

  • Panneau double face auto porteur substituant la structure métal au béton et permettant de répondre aux enjeux de modularité
  • Marché global de performance intégrant l’optimisation de la maintenance de la plateforme
  • Réalisation par une coopérative d’artisans local permettant de transférer l’innovation sur la chaine de valeur de la construction avec la mobilisation d’une GPEC filière

Il était une fois …. LE CUBE, la Plateforme immobilière et de services dédiés à l’Innovation

  • Une idée née en novembre 2017…lors du démarrage de la mise en œuvre des Projets du Projet de Territoire de la CINOR.
    Une demande de réaliser une pépinière dédiée aux sciences du vivants, pour répondre aux besoins en offre pépinière, pour des projets incubés par l’Incubateur et mobilisant la plateforme technologique du CYROI.
    Mais une réalité d’échelle nécessitant de  revoir le positionnement et dimensionnement de ce projet, et ce dans un contexte de redéploiement de la Technopole, qui dans le cadre du Projet de Territoire de la CINOR, vise à consolider un parcours d’immobilier et de services dédiés à l’Innovation et l’accélération pluri secteurs.

    Un double impératif s’impose alors :

    • pour les futurs usagers de cette plateforme, une capacité de modularité des espaces mis à disposition, à moindre cout, eu égard à leurs besoins évolutifs et
    • pour la CINOR la recherche d’un impact neutre pour son budget de fonctionnement !

     

  • Le 28 Octobre 2020, la pose symbolique de la « 1ère pierre » ou 1er panneau des 4 bâtiments modulables de la 1ère Plateforme immobilière et services dédiée à l’INNOVATION, L’INCUBATION, LA CREATION, LE DEVELOPPEMENT ET L’ACCELERATION dans les Outre Mer.
  • Aout- Sept 2021, soit 4 ans après la naissance de l’idée: une cinquantaine de start ups, jeunes entreprises innovantes, porteurs de projets (200 emplois), et acteurs du réseau de l’innovation feront « leur rentrée » au CUBE !

Mardi 3 novembre, l’ensemble des partenaires du Cube étaient rassemblés à Saint-Denis pour la pose de la première pierre

Maurice Gironcel, le président de la Cinor, principal financeur du projet (à hauteur de 55 % des 9 M€ au total). Ericka Bareigts, la maire de Saint-Denis. Bernard Picardo, vice-président de Région. Rémy Lagourgue, conseiller départemental. Impliquées dans le projet et les autres partenaires (chambres consulaires, Technopole de La réunion, Cyroi, etc.) ont dévoilé avec fierté et espoir le premier panneau autoportant du Cube.

Au cœur des 4 bâtiments (sur 4 niveaux) qui composeront ce Cube de 4 000 m² au total seront, à terme, hébergés la Technopole de La Réunion, le Cyroi, les acteurs de la R&D et soutien à l’innovation, déployant un potentiel d’accueil à plein régime pour une cinquantaine de jeunes pousses réunionnaises. Au programme : innovation, incubation, création et accélération de projets collaboratifs, formation, coopération, animation inter-réseaux, etc. Première du genre en outre-mer, cette plateforme réunira quelques 200 emplois.
Un projet innovant et durable.

Pose de la première pierre - LE CUBE
Un pacte Entreprise et Territoire pour la CC Savès

Un pacte Entreprise et Territoire pour la CC Savès

Elan accompagne depuis 2019 la CC du Savès dans la redynamisation économique de son territoire. Le 17 mars s’est tenu un atelier avec à la clef la mise en place d’un Pacte ENTREPRISES & TERRITOIRE.

    Atelier 17/03/2021 Savès

    Vers un Pacte Entreprises & Territoire pour la CC du Savès

    Notre Communauté de Communes requalifie les espaces économiques et investit pour le
    développement économique. Nous avions en 2019 réalisé un diagnostic et une étude de redynamisation des zones d’activités de notre territoire. Vous aviez été sollicités pour exprimer vos attentes, besoins et projets. Nous avons engagé depuis des décisions d’investissements pour la requalification des espaces publics des zones d’activités de La Tour à Samatan et La Pouche à Lombez.
    Avant que ces travaux ne s’engagent, nous souhaitons vous en présenter les modalités, et également définir vos besoins spécifiques en termes de signalétique de zone…”

    Hervé LEFEBVRE, Président de la Communauté de communes

     

    Les objectifs du Pacte Entreprises & Territoire :

    • Ambition de coopération entre les entreprises de la CC du SAVES et la collectivité et ses partenaires.
    • Démarche impulsée par la CC du Savès mais qui doit être construite en coopération avec l’ensemble des acteurs économiques du territoire > faire converger le dynamisme des entreprises avec l’amélioration de la situation économique et sociale des habitants du territoire.
    • Définir les axes de travail et actions répondant à un objectif de « convergence d’intérêts » à la fois pour les résidents du territoire et les acteurs économiques qui y sont implantés > mettre en évidence des dénominateurs communs sur lesquels travailler afin d’impulser une croissance et des progrès économiques et sociaux.
    • Organiser une conférence territoriale à l’initiative de la CC du SAVES afin :
      • de mobiliser l’ensemble des partenaires institutionnels, les acteurs socio-économiques et les entreprises ;
      • de les inciter à se positionner sur les engagements possibles.
    • Réunir l’ensemble des acteurs économiques du territoire à l’issue de la conclusion du pacte en leur proposant de s’inscrire sur une des actions prioritaires.
    • Constituer des groupes de travail afin de mettre en œuvre chaque action, d’en assurer le suivi et d’apporter si nécessaire des éléments correctifs.
    • En fonction des besoins, se faire accompagner par des spécialistes du développement économique et territorial, pour décliner le plan d’actions de redynamisation économique et animer la démarche pour construire une réalité d’engagements communs
      Projet de Territoire de la CC Albères, Côte Vermeille Illibéris

      Projet de Territoire de la CC Albères, Côte Vermeille Illibéris

      La plus grande intercommunalité des Pyrénées Orientales (après la métropole Perpignan), la CC Albères Côte Vermeille Illibéris a choisi le Groupe Elan pour réaliser son Projet de Territoire.

      Tracer le futur des 10 à 15 ans du territoire autour de 4 trajectoires :

      • Un territoire de transitions écologiques,
      • Un territoire de proximité,
      • Faire ensemble un territoire solidaire,
      • Un territoire qui s’émancipe, produit et innove.

      La trajectoire à 15 / 20 ans pour la Communauté de Communes ACVIS

      “J’avais annoncé la nécessité dès le début de notre mandat d’élaborer ensemble un Projet de Territoire, pour une vision partagée de son devenir au delà du mandat.
      Il s’agit de pouvoir tracer une trajectoire qui donne un cap à notre action politique, une meilleure complémentarité aussi entre actions communales et intercommunales.
      Je souhaite que chacune et chacun participe activement à la dynamique que nous engageons.”

      Antoine PARRA, Président de la Communauté de communes

      La CC comporte 15 communes qui représentent plus de 56 000 habitants et près de 80 000 en population dite DGF (impacts flux touristiques permanents). Elle est soumise aux enjeux de redéploiement de la trajectoire résidentielle en essoufflement relatif autour d’une économie trop dépendante au tourisme saisonnier. Enfin, elle dispose d’un capital naturel et culturel exceptionnel pour soutenir les enjeux de :

      • Préservation de l’agriculture et son développement
      • Structuration d’une offre touristique durable et moins dépendante aux flux de masse
      • L’accueil d’entreprises et d’entrepreneurs pour maintenir un tissu économique vivant
      • L’accompagnement de secteurs porteurs qui permettent de régénérer l’économie locale et de tourner le territoire vers l’avenir : Economie bleue, verte, ESS, économie culturel et des loisirs…
      CC ACVIS

      Les objectifs de la démarche sont de :

      • Permettre une concertation approfondie avec l’ensemble des élus et communes.
      • Formuler une vision, à horizon 15 / 20 ans, collectivement partagée, du devenir du territoire et de son développement.
      • Décliner un plan d’actions à une échelle pertinente, au service de la population et du territoire.
      • Positionner le territoire dans la compétition territoriale en favorisant son attractivité grâce à la création d’une « ambiance territoriale » propre.

      4 arbres ont été dressés autour des 4 trajectoires :

      Ferme Laborde

      Un document de synthèse de la mission est disponible dans le lien suivant :